YOUNG THUG

A-t-on encore besoin d’introduire la putain de chèvre de ce satané rap jeu des Amériques, Jeffery Lamar Williams? Le rappeur le plus inventif, imprévisible et influent des années 2010? C’est une question rhétorique évidemment. Outre ses innombrables qualités et sa discographie officielle extensive et édifiante, sa carrière a très vite été entachée par un leak énorme, en 2015, à l’époque de Rich Gang, d’une soixantaine de morceaux. Un phénomène assez inédit à l’époque en termes de quantité, qui a depuis quelque peu gangrené ses sorties. A ce jour, d’après mes humbles archives, on peut estimer à une vache près le nombre de morceaux de Young Thug leakés à entre 800 et 1000. Soit plus du double de sa discographie officielle. Aucun autre artiste n’a été autant impacté par le phénomène que lui, et on peut dire que d’un sens, il fut aussi précurseur dans ce domaine. La convoitise à l’égard de ses morceaux est née de 2 choses: la première, sa productivité inouïe. L’homme est capable d’enregistrer 15 morceaux en une journée, une capacité qu’il tient de ce vrai Gucci Mane. La seconde, c’est sa fâcheuse tendance à publier de nombreux snippets de ses morceaux encore coffrés sur les réseaux sociaux, ce qui n’échappe pas à ses avides fans, qui les collectionnent, les écoutent en boucle, et finissent par vouloir à tout prix que tel ou tel morceau sorte, même s’il doit pour cela leaker.

Aujourd’hui, les leaks d’artistes de rap sont monnaie courante, et se monnaient d’ailleurs très souvent. De sombres olibrius mettent la main sur un disque dur contenant des morceaux finis ou pas d’untel artiste, puis les vendent, le plus souvent à des fans se regroupant en groupbuy, et les morceaux finissent par faire surface dans les internet rues.

Ici, vous trouverez donc la plupart des leaks de Young Thug regroupés par année de leak (je précise), taggés proprement et donc iTunes ready.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *