LIL KEED

L’arbre généalogique en haut duquel Lil Wayne se situe, et dont le descendant direct, le nouveau patriarche de la famille, est Young Thug, est désormais extrêmement vaste. Ses racines s’étendent non seulement à travers tous les Etats-Unis, mais également dans le monde. Partout on entend des rappeurs tenter de se démarquer en tentant de faire ressortir leur bizarrerie en forçant sur leurs cordes vocales et en abusant des pitchs aigus. Partout des types essaient de sonner comme des aliens drogués jusqu’aux capillaires pour ajouter une plus-value à leur musique. Même en France on ressent chez pas mal de rappeurs l’influence de Young Thug.

Ce qui distingue Lil Keed des artistes à qui je fais allusion plus haut, c’est que d’une part il a grandit sur Cleveland Ave, soit la même rue qui nous a donné Thug. C’est un stan absolu qui est parvenu à entrer dans le cercle de son idole pour apprendre directement à la source, et qui en a fait son mentor. Et de tous les jeunes qui tentent, intentionnellement ou non, d’émuler le style de Thug, et en ce faisant, espèrent développer leur propre style, Keed est un des mieux placés. Effectivement, à ses débuts, c’était une pâle copie de son père spirituel, mais depuis Long Live Mexico, son dernier projet en date, on remarque qu’il commence tranquillement à muer vers quelque chose de plus authentique. De la même manière que Thug sonnait comme une copie de Wayne à ses débuts puis a évolué. C’est comme ça que ça doit se passer. Il n’y a rien de foncièrement répréhensible à émuler ses idoles, mais il ne faut pas que cela dure éternellement. A un moment donné faut commencer à s’assumer.

Le self-proclamé studio junkie qu’est Lil Keed enregistre effectivement énormément et vit au studio. C’est littéralement devenu une culture dans la famille et à Atlanta, qui a évidemment commencé à se propager en dehors du bel Etat de la Géorgie. De fait, je ne vous fais pas de dessin, le schéma est le même que Gunna: entouré de producteurs très en vogue, proche du GOAT, sa musique est fatalement très convoitée, ce qui explique la quantité constamment leakée. Voici donc BLEVELAND’S FINEST de Lil Keed.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *