NAV

Que dire sur Nav? En toute honnêteté je préfère m’abstenir de fournir un commentaire extensif sur sa musique dans la mesure où personnellement je n’y adhère pas vraiment. Mais par contre je sais que des connaissances sur Twitter apprécient et que ça peut les intéresser, et aussi parce qu’il y avait matière à faire!

Cela dit, ce sur quoi j’ai envie de dire un mot, c’est sur son « récent » commentaire, dans une itw, selon lequel grosso modo il voudrait vraiment que les paparazzis le remarquent maintenant qu’il a percé et qu’il a eu son petit n°1 au Billboard. A mon sens c’est d’une gravité épouvantable et d’un pathétique de la même échelle d’en venir à sortir ça. Mais je fais pas remarquer ça pour tailler notre Brown Boy spécialement, je pense plutôt que ça reflète vraiment le poids émotionnel relatifs aux attentes qui peut accabler un gros paquet d’artistes. Par exemple ceux qui ont des potes dans l’industrie et qui bénéficient d’office d’un coup de pouce et se retrouvent très vite sous les projecteurs par piston. Ou ceux qui par un gros coup de bol scorent un gros hit, se font signer en major et se font pressuriser et se pressurisent eux-mêmes pour faire du chiffre, percer, buzzer, etc (dernier exemple en date avec Lil Nas X). C’est devenu, je suppose, obsessionnel. Qui plus est, maintenant, les fans ont la possibilité d’atteindre directement l’artiste, via les réseaux sociaux, pour lui faire savoir si ce qu’il fait est bien ou pas. Ils peuvent lui pourrir la gueule sans vergogne, tout comme ils peuvent faire ses louanges bien sûr. 

Et du coup pour en revenir aux propos de Nav, je pense qu’ils sont vraiment symptomatiques du zeitgeist. J’ai pris un petit raccourci mais vous voyez où je veux en venir. Un mec qui en vient à dire ce qu’il a dit, tu sais qu’il est pas bien dans sa tête et tu sais que tout ce jeu le tracasse, voire lui bousille la vie. Parce qu’il essaie à tout prix de faire ce qu’on attend de lui et qu’il se voit trop par le prisme des autres et des charts. Enfin j’imagine. Mais ouais du coup, pensez un peu à la santé mentale de ces artistes avant de leur péter les burnes sur les réseaux sociaux. Et si vous voulez vraiment les critiquer, faites-le de manière constructive autant que faire se peut. Car au final, beaucoup d’entre eux, à défaut de répondre, voient ce que les gens disent d’eux sur les réseaux et ça doit pas être facile au quotidien. Faut aussi considérer que si on en veut toujours plus, parfois on finit par en avoir trop et on regrette.

En tout cas, j’espère que tu vas bien mon petit Nav, et que tu commences à avoir l’esprit tranquille. Félicitations pour ton n°1 avec Bad Habits en 2019. Un jour si dieu le veut tu seras l’une des merveilles du monde. En attendant ce jour, voici NAVRAJMAHAL. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *