KODAK BLACK

Une news est tombée annonçant que notre brave Bill Kapri (c’est désormais son nom officiel, il s’appelait auparavant Dieuson Octave) devrait être libérable fin 2022. On peut se dire que ça aurait pu être pire et qu’il aurait pu prendre le double. Mais on peut aussi se demander combien de temps ça va lui prendre pour y retourner. En tant que fan ça nous tracasse déjà pas mal car on adore l’artiste, alors imaginez un peu ses proches. 

Récemment, le compte Instagram de Kodak a posté à plusieurs reprises à propos de ses conditions d’emprisonnement simplement inhumaines et totalement injustes. L’occasion de rappeler que l’enfer carcéral est une réalité pour tous les prisonniers et que Kodak n’y échappe pas. Bien au contraire: c’est encore pire pour lui, parce que le système déteste tout ce qu’il représente et lui rappelle constamment par ce genre de pratiques barbares. Certes il est à l’ombre pour une bonne raison, mais le traiter dans ces conditions est tout simplement aberrant. Et vous savez le pire? Ce n’est rien à côté de la situation de Drakeo the Ruler. Drakeo est un rappeur de la West Coast, et fait partie du collectif Stinc Team avec nul autre que le déjà légendaire 03 Greedo, lui aussi injustement derrière les barreaux depuis le début de l’année 2019 pour 20 ans, bien qu’il soit éligible pour la liberté conditionnelle au bout de 5 ans. Mais Drakeo et Greedo partagent bien plus que les traits mentionnés précédemment: ils sont aussi 2 des meilleurs rappeurs qu’a vu émerger la côte ouest ces 10 dernières années. Des prodiges techniques comme on en voit rarement.

La situation judiciaire de Drakeo est scandaleuse. En 2018, il a été inculpé de meurtre, tentative de meurtre, et plusieurs accusations de crime de conspiration de meurtre, tout comme son frère Ralfy the Plug. Le reste de la Stinc Team a aussi été arrêté pour diverses accusations souvent très graves. Selon la police de LA, Drakeo et ses amis auraient voulu tuer RJ, un autre rappeur de la cité des anges, en 2016. Ce qu’il s’est réellement passé, c’est que ce fameux soir de 2016, il y a effectivement eu un meurtre: celui de Davion Gregory, un membre de gang, mais ce n’est pas Drakeo qui a tiré, c’est Mikell Buchanan, un homme qui était avec Drakeo ce soir-là. Ce dernier a aussi blessé 2 autres individus dans la fusillade. Mais Drakeo a quand même écopé des accusations mentionnées précédemment alors qu’il n’a jamais ouvert le feu sur qui que ce soit. La police de LA semble vouloir faire de lui un exemple et l’incarcérer à vie sur des suppositions et des mauvais sentiments. Il risque la perpétuité ou la peine de mort.

Selon Drakeo et son équipe, il semblerait que les 2 détectives en charge de l’affaire ont une dent contre lui car ce sont également eux qui avaient dirigé l’enquête à propos de l’affaire judiciaire précédente de Drakeo qui portait sur une possession illégale d’arme à feu. Ils considèrent la Stinc Team comme un gang et veulent à tout prix les boucler. Parmi les autres énormités de cette affaire, notons aussi que l’équipe juridique du procureur a fait perdre son travail à la mère de Drakeo, et que cette même équipe juridique a osé utiliser ses lyrics en guise de preuve dans leur dossier. Les conditions d’emprisonnement de Drakeo sont inhumaines elles aussi: depuis quelques mois il a été placé en isolement, pour littéralement aucune raison valable. Il est constamment enchaîné, laissé à décrépir dans une des pires « cellules » de la tristement célèbre unité K19 de la LA Men’s Central Jail. Son procès débute ENFIN le 2 mars prochain. Espérons que cette mascarade va cesser et que le Ruler sera libéré rapidement. Si vous souhaitez vous documenter plus amplement sur cette affaire, voici un article très intéressant et édifiant dessus.

Toujours est-il que voici HAITI ZOO, une compilation de Kodak Black.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *